Le temps des bohèmes

> Un roman de Dan FRANCK, paru chez Grasset, 2015

 

Le temps des bohèmes 1

Le temps des Bohèmes est le roman vrai des aventuriers de l’art moderne, quand Paris était la capitale du monde. Ils étaient peintres, poètes, écrivains, sculpteurs, musiciens. Leurs vies furent flamboyantes comme leurs œuvres. Et leurs œuvres, belles comme la vie. Ils demeurent à jamais les personnages de leurs propres légendes.
Première saison : Bohèmes. Sur les trottoirs de Montmartre et de Montparnasse, entre le Bateau-Lavoir et la Closerie des Lilas, allaient les sublimes trublions: Jarry, son hibou et ses revolvers, Picasso sympathisant anarchiste, Apollinaire l’érotomane, Max Jacob et ses hommes, Modigliani et ses femmes, Aragon le flambeur, Soutine le solitaire, Man Ray, Braque, Matisse, Breton et les autres… Ils venaient de tous les pays. Fauves, cubistes, surréalistes, fêtards, amoureux – libres.
Deuxième saison : Libertad ! Les héros s’appellent Malraux, Saint-Exupéry, Dos Passos, Prévert, Hemingway, Orwell, Dali… Un éventail d’enthousiasmes et d’illusions tendu entre la montée du fascisme et la guerre d’Espagne. Ici, Aragon vend son âme à Staline ; là, Gide pontifie aux obsèques de Gorki ; ailleurs, Gala passe des bras d’Eluard à ceux de Dali tandis que Picasso peint et que Robert Capa photographie tout ce qui bouge – ou meurt. Nous sommes entre Paris, Madrid, Berlin et Moscou, dans une époque qui hésite entre l’espoir et le chaos…
Troisième saison : Minuit. L’épopée des écrivains, des artistes et des intellectuels sous l’Occupation. Sartre et Beauvoir, Camus, René Char, Vercors, Aragon et Elsa, Prévert, Desnos, Saint-Exupéry, Drieu La Rochelle, Picasso, Prévert, Cocteau et tant d’autres : le grand bal de la France qui écrit, peint, dessine, filme, joue, publie, collabore, résiste, s’accommode. De Paris à Marseille dans la débandade de l’exode, de Marseille à New York dans les bateaux de l’espoir, de Paris à Berlin dans les trains de la honte, des gares de la déportation aux camps de la nuit et du brouillard, autant de destins d’une génération dont la tragédie de l’Histoire a transformé la vie en roman.

Le roman a donné naissance à une série tv, sur ARTE, intitulée « Les aventuriers de l’art moderne » en six épisodes (réalisatrice: Amélie Harrault, 2015). Disponible en DVD (boutique Arte).

Dan Franck

Romancier et scénariste de nombreuses séries télé (dont la première saison des « Hommes de l’ombre »), Dan Franck a été choisi par Netflix pour écrire « Marseille », une série « made in France » sur les dessous politique de la cité phocéenne produite par Pascal Breton (« Dolmen » et « Sous le soleil »), qui permet au géant américain de donner des gages à la profession et de balayer les critiques à son encontre. Avant de signer avec Netflix, Dan Franck avait commencé l’écriture de la deuxième saison des « Hommes de l’ombre ». Mais, avec le retrait de Nathalie Baye et son remplacement par Carole Bouquet, le scénariste a préféré passer la main à une autre équipe. « Il aurait fallu tout refaire et je ne me voyais pas tout réécrire », dit-il. Il ajoute : « Je suis un écrivain solitaire qui aime bien changer ! »

Le changement est donc radical pour Dan Franck. De scénariste solitaire, il s’est soudain transformé en chef de bande (show runner en version américaine) d’une petite équipe de jeunes scénaristes qui va s’atteler, durant plusieurs semaines, à écrire les épisodes. S’il a créé tout seul « les arches » de la série (personnages, situations, intrigues,…) et a choisi d’écrire – toujours en solitaire – le premier et le dernier des huit épisodes de la première saison, il laissera l’écriture des six autres épisodes à la petite équipe qu’il a constituée. « Je vais essayer de leur transmettre mon savoir-faire », confie t-il. « En France, il y a de très bons auteurs qui peuvent faire aussi bien, sinon mieux, que les Américains, mais ils n’ont pas l’habitude de travailler vite. Nous allons y remédier », poursuit-il. En outre, il précise que Netflix lui a demandé d’être « très transgressif » dans le scénario, ce qui n’est pas pour lui déplaire. « Ils veulent s’adresser à un public jeune qui n’a pas les références de la vieille politique marseillaise », explique Dan Franck. « On va donc tout se permettre et même aller dans l’excès ! », sourit-il.

D’ores et déjà, dans la bible de la série qu’il a écrite, Dan Franck a prévu une deuxième saison de « Marseille ». « Il y en aura deux, voire plus, car cette ville le mérite vraiment », dit-il. Le tournage est prévu au printemps 2015, avec une diffusion sur Netflix en fin d’année.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2014/09/29/dan-franck-de-scenariste-a-chef-de-bande_4496412_1655027.html#tUkATeIwgugxg64K.99Dan Franck

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :