Avec ton visage de poupée

Je t’aimais bien

Avec ton visage de poupée

Dans la jungle de ma tête

Je t’aimais bien

Égarée  tout le long

Des rives de ma peau

Je t’aimais bien

Mais m’aimais-tu

Le regard ailleurs

Ton corps dans ce désastre

Des océans qui n’en finissent pas

Femme de l’amour improbable

Femme dans cette vague fluide

Poupée aux interminables rictus

Larguant dans mon désir de toi

Tes déhanchements de pauvrette

Je t’aime j’aime les insoumises

Et les galets que tu imprimes

Sur l’oubli de ton visage

Et je n’ai pas peur

Des mots qui se répètent

Puisqu’ils te décrivent

Jusqu’à ce que mort s’ensuive

Subitement tu es là

DSC_0076

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :