Portraits Urbex / Carole

Carole, Fol danse

Carole, prisonnière de la Tour

Cette tour comme un giron

Puits de lumière et d’ondes

Où médite la Femme aux Cheveux de Ciel

Elle appelle l’infini

Colore les anneaux de métal et de ciment

Sirène des banlieues électriques

Et soudain fuse un dernier regard

Frange ovoïde et corps enrobés

©GilRay, août 2019

About Raymond GILLES

Photo, écriture, lecture, cinéma..., hors des sentiers battus...

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :