Boire cette nuit

Je bois cette nuit

Dans la coulure du jour

Mes paupières se closent

Comme des chiennes soumises

Et je fais l’inventaire de mes ivresses

Épousseter le néant

C’est ce qu’ils m’obligent à faire

Rafler les traces

Sidérer le petit peuple

Les pacotilles d’humanité

Je bois cette nuit

Mielleuse dans ma bouche

Eau vive alcool des insomniaques

Ils l’ont tant dénigrée

Avec ses lunaisons ses venins

Mais elle triomphe pluie noire

Trompe un soleil médusé

Irradie les aveugles

Nuit des invalides de la nuit

Nuit des pistoleros

Sur leurs selles de cuir râpeux

Nuit plus grande encore

Quand elle fait la nique

Au chaos du jour

©GilRay

Septembre 2019

About Raymond GILLES

Photo, écriture, lecture, cinéma..., hors des sentiers battus...

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :