saisonsouscutanée

OLYMPUS DIGITAL CAMERABrasser les derniers relents de l’automne

Les couleurs vives

Les pluies d’ombres et de crépuscules

Ce ciel à vau l’eau

Couché mortifié

Les feuilles mortes qui s’obstinent

À ne pas vouloir  se réincarner

Et ces nuages assoiffés d’anonymat

Mais rouges ou ternes de honte

Eclaircir les matins gueule de bois

Les rosées qui s’entretuent

Et les lierres triomphants

Oublier de dominer

Le monde agrippé

A tes yeux

Choisir l’humilité

Les oreilles colmatées

De chants d’oiseaux s’égosillant

Parce que oui c’est l’automne

Et la vindicte des arbres

Aléatoires

J’aime

Qu’ils m’endoctrinent et me peuplent

Les ultimes rives de ma raison

GILRAY

Profil Facebook

 

Elodie Robotique

À la kermesse des mecs largués
J’épouserai
Elodie Robotique
Ma wife neutronale
Calypso de l’amour connecté
Branchée système
Multi-positions faciales
Ecoute programmée
Pour moi tout seul

Assise dans son fauteuil
Ivre de Wi-Fi
Elle me tiendra des propos
D’accueil et d’ingérence
Et ses yeux fugaces
Laisseront des traces
Dans le sillage
De mes nerfs assagis

Me fera oublier aussi
Les humains mécaniques
Pianoteurs de leurs déboires
Et grandes épaves sans cœur

Elodie Robotique
Tu sais dans tes rouages
Imprévisibles
Je dénicherai
Des passions sans raison
Des voyages sans destination
Et l’infinité du rire, ma mie

 

(Rap androïde – 12 novembre 2017)
LogoRaysophia

Texte écrit à la suite de… l’interview de Sophia, première femme androïde.

Sophia androïde

Des zombies dans le métro parisien

Le street artiste VERMIBUS, d’origine espagnole, envahit de ses zombies les couloirs et les quais du métro parisien…

 

En ce moment: Vermibus dans le métro parisien

Lien : http://www.telerama.fr/scenes/les-zombies-street-art-de-vermibus-ont-envahi-le-metro-parisien,n5294769.php

Exposition de Xavier Mulkens, du Collectif.

Une expo photo sur Cuba, place de la Digue à Charleroi.

L'Atelier d'Images

20818975_10212737450647133_705830113225767014_o

View original post

Un essai photo récent

Photo réalisée sans retouche, août 2017, au Musée du Parc de Mariemont, Hainaut, Belgique. Priorité à l’ouverture et correction de l’exposition sur le menu de l’appareil (Nikon D60).

Stage photo Mariemont

Raymond GILLES

Sermon I

Le temps presse ridant  la convergence des yeux

Les nuages comme des fruits dont le jus s’évapore

Tu n’as pas vu que le monde naissait

Et la peau des hommes

A laissé des stigmates dans le ciel

L’image s’est ternie

Et j’ai  bafoué l’évidence

Meurtri l’arbre et le soleil

Il faut fuir maintenant

Le temps presse âcre de l’amertume des bouches

Sèches et attiédies

Prêtresses de nos errances

Chapitre 1 essai roman

Photo: Flickr.com

 

The sky is the limit

The sky is the limit 1dans ce ciel hier vierge

les nuages jouent les graffeurs

s’alanguissent puis larguent leurs amarres

taches blanches et grises

aux contours impudiques

gros mollusques haut juchés

progéniture d’aérosols célestes

dans de longues traînées de sang pâle

 

ils sont là, et te dézinguent

effilochures de plomb

fresques glauques d’un vieux paradis

ils sont là, et vont te quitter

cherchant enfin le peuple rouge

de l’aube finaleDSCN2271